Al-Kharaza (wadi Ramm), Jordanie

Al-Kharaza est un large barrage soigneusement façonné avec des blocs de grès. Il ferme une large fissure homogène. Aujourd’hui, il est comblé par du sable. Des blocs taillés et des encoches dans les côtés de la montagne laissent supposer que le bassin était couvert.

Des rigoles ont été creusées dans le roc pour favoriser l’écoulement des eaux dans le barrage. Une inscription nabatéenne a été gravée sur la paroi du canyon, près du barrage lui-même. Elle indique que le barrage fut « restauré » en l’an 41 du règne du roi nabatéen, Arétas IV (32 de l’ère chr.) (Farès-Drappeau, et al., 2001).

 

À cinquante mètres, à droite, de la sortie de la gorge se trouve une citerne creusée dans la roche (Figure 34). Des canalisations sont taillées dans la roche pour amener l’eau dans la citerne (Figure 24). Entre la citerne et le barrage se trouve une chambre, creusée aussi dans la roche.

 

Un relevé topographique de l’ensemble de la zone où se trouve le barrage, fait en 1999, donne une idée du contexte dans lequel il est inséré et fournit une restitution des blocs visibles parsemant l’intérieur du bassin et les alentours. Le relevé laisse supposer que le bassin était couvert, probablement pour réduire l’évaporation de l’eau et le protéger des sables amenés par le vent ou par les précipitations.


Citer ce billet : Saba Farès, "Al-Kharaza (wadi Ramm), Jordanie," in Men and the deserts, 16/03/2018, https://raft.hypotheses.org/192.

Pour lire l’article complet : https://www.academia.edu/31754093/Umm_Daraj_et_al-Kharza_les_barrages_antiques_au_service_des_nomades_d_aujourd_hui

Pour citer l’article : Farès, S. (2013), “Umm Daraj et al-Kharaza : les barrages antiques au service des nomades d’aujourd’hui”, in Farès, S. (Ed.), Des Déserts et Des Hommes : Wādi Ramm (Jordanie), ADRA, Nancy, pp. 246–279.


Saba Farès

Professor of Languages and Cultures of Ancient Arabia. My main research topics are i. Religious Landscape and Sacred Ground ii. Territories and borders of Arabian tribes in North Arabia Peninsula based on epigraphic documents

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search